Le président du Bordeaux Etudiants Club, Jean-Marie Birbis, explique à Bordeaux Gazette …

0

Très vite confronté au Covid peu après son élection à la présidence du B.E.C. Omnisports, Jean-Marie Birbis vient de recevoir Bordeaux-Gazette afin d’évoquer les problèmes auxquels sont confrontés tous les présidents de clubs amateurs pris depuis de nombreux mois dans la tourmente d’une pandémie qui semble ne pas avoir de fin.

LES CHIFFRES …

En ce qui concerne les cotisations, entre 60 et 70% des membres actifs du B.E.C. sont à jour de leurs cotisations, alors que l’avenir ne manque pas d’inquiéter si la pandémie doit se poursuivre avec la même intensité après la rentrée scolaire de septembre. Selon le Président, une perte de 20% des membres semble inévitable, parmi lesquels un certain nombre d’étudiants de première année qui ont abandonné à la fois leurs études et le sport.

L’ACTIVITÉ …

En dehors de quelques athlètes de haut niveau, quinze sur 2000 (Pentathlon, Escrime et Natation) pour lesquels les entraînements ont continué, les sports en salle n’ont pas repris depuis mars 2020. Deux mois de compétition en tout pour le rugby, le football, le tennis et le Sport-Santé, et des entraînements très particuliers car sans contact. Aucune activité pour les autres sports (une dizaine pour le BEC). Le centre de loisirs a fonctionné tous les mercredis autorisés par la loi.

CLUBHOUSE …

Élément essentiel en tant que Club House au sein du Domaine universitaire le club-house de Rocquencourt a dû cesser toute activité depuis la mi-mars 2020. La restauration, la location de salles et le trinquet sont à l’arrêt. En raison d’un fort attachement au club, la communication interne au BEC a été maintenue entre les éducateurs et les joueurs. La direction maintient le lien malgré les difficultés rencontrées par de nombreux élèves.

Il y a longtemps

LA NOUVELLE ANNÉE ?

Si la reprise sportive ne peut avoir lieu en septembre, le risque d’une perte importante de membres est plus que probable. Une reprise dans des conditions normales est souhaitable afin de donner au club la force et la vigueur nécessaires pour surmonter l’obstacle viral sans remettre en cause la santé et la pérennité du club.

ET PLUS …

A l’heure où la présence dans les locaux de Rocquencourt du doyen des clubs universitaires français, après le 31 décembre 2021, n’est toujours pas assurée et que l’occupation des terrains, jusqu’à présent gratuite, pourrait se transformer en location, le Président Birbis espère que les échanges et négociations avec la Mairie de Bordeaux et l’Université, aboutiront à l’établissement d’un accord favorable au maintien de l’emblématique Bordeaux Etudiants Club au sein de l’Université et de la ville.

Le Bordeaux Etudiants Club est bien connu des Bordelais et est indispensable pour le corps et l’esprit de ses membres ainsi que pour le maintien d’une fraternité festive et joyeuse. Le Bordeaux Etudiants Club entend poursuivre sa mission avec sérieux, modestie et humour.

Sans aucun doute, une histoire et un club symboliquement précieux en ces temps …..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here